Diète végétalienne chez soi

« Lorsque l'homme contraint raisonnablement sa chair pour l'amour de Dieu, il exalte son esprit intérieur vers la béatitude »

« La Maison de Sainte Hildegarde » propose à ses membres de faire une diète végétalienne à l'épeautre et aux légumes pendant les périodes du Carême et de l'Avent. Ces deux périodes sont propices au jeûne, parfois difficile à réaliser seul, chez soi, mais pourtant souhaitable :
pour se libérer de tout ce qui nous contraint : gourmandise, dépendances diverses...
pour se préparer à mieux célébrer la Pâque et la Nativité,
pour renouer une amitié avec le Seigneur et faire ainsi Sa volonté.

Cette diète végétalienne peut être faite chez soi, avec des indications précises de menu quotidien, de recettes, de prières, sur une durée d'une semaine, à des dates précises.
Cette proposition de dates fixes permet à chacun de bénéficier du soutien et de la prière de tous ceux qui, ensemble, suivent cette diète végétalienne, dans un même esprit d'offrande.
Chaque membre bénéficie également d'une « assistance » téléphonique, en cas de difficulté passagère ou de simple besoin de soutien.

Témoignages

De nombreuses personnes ont déjà pu bénéficier du bienfait de cette diète, non seulement sur leur santé, mais sur leur vie spirituelle et leur relation aux autres. Nous vous livrons ci-dessous quelques témoignages, qui, nous l'espérons, vous donneront envie de vous lancer dans une semaine de diète, sans peur, sans faim, sans frustration, mais dans la joie et la paix grâce à la prière de tous.

Merci pour la diète (que j'avais vainement tentée à deux reprises) que j'ai pu faire sans difficultés, sans doute portée par la prière commune ? J'espère qu'elle sera proposée pour le Carême ? – Marie-Françoise

Merci pour votre proposition qui m'a aidé à bien entrer dans cette nouvelle année... liturgique, avec St Luc ! Non seulement par l'Esprit, mais aussi avec le corps, grâce à sainte Hildegarde ! C'est un peu dur d'avoir un régime plus sobre quand les autres ne l'ont pas, mais, grâce à Dieu, c'est possible ! J'essaye de continuer, en particulier sans viande... Merci aussi pour les témoignages ! Très cordialement, union de priere avec vous tous. – Père F.-J. Leroy

En ce qui me concerne, je tiens tout particulièrement à vous remercier pour cette belle initiative. J'ai réussi à la suivre jusqu'au bout sans être perturbée par des propositions de repas ou autres festivités qui se présenteraient en cours de chemin comme je le craignais. Je me sens en grande forme cette semaine.
Je me suis sentie bien quasiment toute la semaine dernière, juste un peu fébrile et fatiguée entre vendredi soir et samedi matin (probablement parce que c'était le moment le plus strict). Cette diète végétalienne m'a montré que je peux la suivre depuis chez moi, tout en continuant mes activités professionnelles et sportives. Dimanche dernier, j'avais la forme pour randonner à Fontainebleau. Tous mes collègues de bureau ont eu droit à des petits bobos de saisons (état grippal, rhume, bronchites et autres maux saisonnier). En ce qui me concerne, je n'ai même pas un rhume.
De plus, Dieu m'a exaucée. Pendant la semaine de cette diète végétalienne où l'on ne se communiquait que par mail, je pensais en mon for intérieur que j'aimerais beaucoup pouvoir rencontrer et parler de vive voix à au moins une autre personne faisant ce même jeûne. Cela a été chose faite, dimanche dernier, à la sortie de la messe. Merci Seigneur de m'avoir donné, pour ce dernier jour de diète végétalienne, l'occasion de partager une expérience commune avec une autre jeûneuse.
Cette diète végétalienne m'a fait perdre 2kg, mais bon, je ne m'inquiète pas pour ça quand je pense à tous les repas festifs de fin d'année qui se profilent à l'horizon. Pour ma part, mon rendez-vous pour une prochaine diète végétalienne sera pendant le Carême (après les fêtes, les galettes des rois, les crêpes et tartiflettes). Bien fraternellement. – Blandine

A ma grande surprise, la diète végétalienne se passe bien, je dirais même très bien : aucune douleur, aucune fatigue supplémentaire... Devinez la nouvelle ? Juste à l'instant, on vient de me proposer gratuitement d'aller en pèlerinage à San Damiano, au nord de l'Italie, lieu marial, en car couchette, pour ce 1er samedi du mois ! J'ai dit oui, bien sûr. J'emmène donc chacun de vous avec toutes vos intentions là-bas pour les confier à Marie. Je vais peut-être avoir quelques difficultés à maintenir la rigueur de la diète végétalienne samedi, dimanche et lundi, car ce pèlerinage en car couchette n'est pas des plus confortables : 3 nuits dans le car... J'apprécie de faire ainsi en groupe et en communion de prière les uns et les autres cette diète végétalienne, mais je tiens aussi à dire que je suis heureuse d'en avoir fait une « sous surveillance et assistance » avec Emmanuelle, en retraite, auparavant, sinon j'aurais eu du mal à faire celle-ci. – Bernadette

J'ai participé à cette diète végétalienne avec beaucoup de plaisir malgré mes obligations professionnelles. Je l'ai vraiment bien vécue. Je n'ai pas eu faim dans la journée mais toutes les nuits, entre 4 et 5 heures, mon estomac me réveillait. Alors je priais et je retrouvais vite mon sommeil. Je me sens bien, le corps et le mental sont plus légers. Associer la diète végétalienne à la prière aide beaucoup. Merci beaucoup. – Yvette

C'est très motivant de penser que d'autres font la diète en même temps. La prière pour les prêtres est vraiment très belle ! Hier soir, j'ai eu fortement mal à la tête et des nausées, mais je n'avais vraiment pas faim. Puis tout a disparu quand je suis allée à l'adoration le mercredi soir.
Comme un acte manqué, je n'avais pas vu que cela se durcissait aujourd'hui, je suis donc restée avec la pomme et les légumes, mais peut-être que cela était bien pour moi, malgré tout, il faut être indulgent avec soi, quand l'acte d'offrande est là. Les tentations ne manquent pas quand on cuisine... Je n'avais pas vu que la diète continuait jusqu'à dimanche ! ! ! La durée c'est quelque chose... – Marie-Amélie