Journées de formation à la thérapie de Sainte Hildegarde de Bingen

Année 2018-2019

L'association « La Maison de Sainte Hildegarde » propose des formations à Reims, à la Maison Diocésaine Saint Sixte. Ces formations s’adressent à toute personne désireuse de connaître ou approfondir les conseils alimentaires, thérapeutiques et spirituels de Sainte Hildegarde, que ce soit pour un usage personnel, familial, professionnel ou dans le cadre d’un accompagnement spirituel.
Elles sont animées par Emmanuelle Philipponnat, naturopathe chrétienne, qui a été formée par le Docteur Wighard Strehlow et qui exerce la thérapie de Sainte Hildegarde depuis octobre 2004.

Formation n°1 : Mercredi 7, jeudi 8 et vendredi 9 novembre 2018

« Comment prendre en main sa santé »

Cette formation accorde une large part aux enseignements de Sainte Hildegarde sur l’alimentation.
Elle apporte des réponses aux questions que l’on se pose habituellement : « Pourquoi Sainte Hildegarde nous recommande-t-elle l’épeautre, certains fruits et légumes et pas d’autres ? De quel épeautre parle-t-elle ? Comment mettre en pratique cette alimentation qui bouleverse les principes alimentaires d’aujourd’hui ? »
Dans un deuxième temps, cette formation passe en revue l’art de soigner de Sainte Hildegarde par les remèdes à base de plantes et d’épices, les soins par l’eau, le massage, les cristaux, la détoxination de l’organisme, la psychothérapie, sans oublier la spiritualité chrétienne...
Il est indispensable de suivre ces 3 journées de formation avant de participer aux suivantes.

Formation n°2 : Jeudi 6 et vendredi 7 décembre 2018

« Bien digérer : la base d’une bonne santé »

Cette formation répertorie les différentes pathologies du système digestif et propose des remèdes naturels et efficaces préconisés par Sainte Hildegarde pour bien digérer : indispensable pour être dans la vraie joie !

Formation n°3 : Jeudi 17 et vendredi 18 janvier 2019

« Les remèdes des maladies respiratoires et de la peau »

Asthme, rhume des foins, rhinite, bronchite, grippe... : comment prévenie et guérir ces maladies parfois dites incurables...

Acné, eczéma, herpès, démangeaisons… Vous le verrez, les meilleurs remèdes pour soigner l’extérieur du corps agissent de l’intérieur...

Formation n°4 : Jeudi 14 et vendredi 15 mars 2019

« Les remèdes des maladies cardio-vasculaires »

Avoir le cœur lourd, ou un cœur de pierre ou tout prendre trop à cœur…, nuit à la santé du cœur. Les remèdes hildegardiens qui soignent le cœur, le fortifient et mettent l’homme dans la vraie joie. Ils l’aident à retrouver la santé physique et la santé de l’âme !
Maladies abordées : arythmie cardiaque, insuffisance cardiaque, diabète, hypertension, hyperlipidémie, mauvaise circulation sanguine.

Formation n°5 : Jeudi 11 et vendredi 12 avril 2019

« Les soins hildegardiens pour la femme ; Le sommeil »

De la puberté à l’après-ménopause, quels sont les remèdes préconisés par Sainte Hildegarde pour vivre au mieux sa nature de femme ?

Formation n°6 : Jeudi 16 et vendredi 17 mai 2019

« Les remèdes des maladies rhumatismales et rénales »

Les douleurs articulaires, musculaires, tendinites sont invalidantes et peuvent faire perdre tout espoir de guérison. La thérapie hildegardienne propose de nombreux remèdes pour soulager, voire guérir les maladies rhumatismales.

UN TEST DE CONNAISSANCES sur l’alimentation et la thérapie de Sainte Hildegarde est proposé chaque année sur 2 journées, aux personnes ayant suivi l’intégralité des formations de l’association. Il est indispensable d’avoir travaillé ses cours et pratiqué l’alimentation et les remèdes pendant une année minimum avant de passer ce test de 50 pages et de 350 questions ouvertes.
Ce test permet l’obtention d’un certificat et donne la possibilité d’exercer en tant que conseiller ou thérapeute hildegardien (en fonction de la moyenne obtenue).

Pour toute demande d'inscription, merci de télécharger le bulletin d'inscription et de le renvoyer.

L’adhésion à l’association est obligatoire pour pouvoir participer à ces journées de formation. Il est possible de la solliciter ici.

Les formations se déroulent à Reims, à la Maison Diocésaine Saint Sixte, de 9h à 17h30 :

Maison Diocésaine Saint Sixte
6 rue du Lieutenant Herduin
51100 REIMS

L’accès à la Maison Diocésaine peut se faire en 20 minutes à pied depuis la Gare de Reims Centre. La Gare de Reims Centre est à 40 minutes de TGV de la Gare de Paris Est.
La Maison Diocésaine offre un hébergement à partir de 29€ la nuit.

Pour tout renseignement, merci de contacter :

La Maison de Sainte Hildegarde
6 rue du Lieutenant Herduin
51100 Reims
06 79 29 26 64
contact@saintehildegarde.com

Témoignages

Merci ma chère Emmanuelle pour ta formation qui en apprend beaucoup aux médecins en nous rappelant les fondamentaux de nos études il y a 30 ans ! – Docteur Elisabeth Riedel

C’est en octobre 2012, lors de l’écoute d’une émission sur RCF, que je « rencontre » Sainte Hildegarde de Bingen. De suite le personnage me touche et la proximité d’Internet me permet très vite de trouver quelques renseignements. Je découvre alors l’association de La Maison de Sainte Hildegarde et décide de contacter Emmanuelle Philipponnat pour en savoir plus...
Me voici alors en chemin avec Sainte Hildegarde, je lis en attendant les formations que je commence en janvier, un peu méfiante, je l’avoue, craignant de me trouver face à une assemblée de néo bobos naturos je ne sais quoi…!!!???... Par prudence je ne m’inscris d’ailleurs qu’à la première formation ;-)
Mais Sainte Hildegarde ne m’avait pas conduite là par hasard et c’est avec beaucoup d’enthousiasme que je partage mes découvertes autour de moi … Et qu’ainsi d’autres amies se joignent à moi en novembre 2013, pour poursuivre la formation que j’avais dû interrompre !
J’y ai peu à peu découvert non seulement la spiritualité et les enseignements hildegardiens mais encore j’y ai partagé, au sein de l’association, cette ambiance fraternelle, mélangeant à la fois les âges, les styles, les attentes de chacun. En somme d’une grande richesse. Les formations à la Maison Diocésaine Saint Sixte de Reims sur deux jours nous offraient même l’occasion d’une escapade entre copines, quelque peu hors du temps et de nos préoccupations habituelles, tout à fait propice à une certaine introspection ; juste assez pour que Sainte Hildegarde prenne sa place, le temps de ces deux journées...
Les cours sont denses et intenses, agrémentés de témoignages, dégustations, anecdotes toujours dans un esprit de partage des enseignements.
Cette fraternité partagée au sein de l’association nous a offert de beaux moments d’échanges, suscitant même l’envie de nous revoir pour partager plus : une prière, une neuvaine, une retraite,un pélé… Pourquoi pas ? – Frédérique F.

Sans doute guidée par notre bonne sainte allemande, je me suis retrouvée un matin de novembre 2015 à Reims, dans une salle de classe pour écouter les enseignements d'Emmanuelle Philipponnat.
J'avais préalablement comparé "l'offre française" en matière de formation au métier de thérapeute selon sainte Hildegarde et j'avais entraperçu que la consistance des cours et l'ancrage catholique de ces études devraient répondre à une attente précise de ma part.
J'ai pu ainsi durant des mois revenir à Reims et noter, animée d'un grand enthousiasme, l'enseignement que La Maison de Sainte Hildegarde a dispensé à notre sympathique classe jusqu'en juin 2016.
A cette date, décidée à passer l'examen lors de la session d'août 2017, je ne savais pas qu'après la partie plaisir de participer aux cours, le plus dur restait à faire :
faire sien, assimiler, mémoriser et commencer à vivre toute cette synthèse de l'oeuvre de Sainte Hildegarde et des pionniers allemands.
Après quelques semaines de travail individuel, nous avons décidé, en dépit de notre éloignement géographique (Nantes - Strasbourg, qui dit mieux ?) de travailler à deux, puis à trois par le biais d'un groupe Whatsapp et d'un séjour de révisions dans un monastère en juillet.
Nous avons donc pris un rythme régulier, nous fixant des objectifs de révision par chapitre avec interros écrites à la clé.
Le téléphone intelligent nous servait aussi à nous questionner au quotidien, au fil de l'étude des cours.
Nous avons ainsi trouvé une motivation quasi quotidienne de novembre à fin août pour assimiler chaque cours et ne pas nous retrouver "idiotes" l'une devant l'autre... Eh oui ! l'on a les motivations que l'on peut !
Nous avons mis au point ensemble des moyens mnémotechniques et nous étions bien heureuses de pouvoir nous appuyer dessus durant nos révisions et lors du passage de l'épreuve les 28 et 29 août derniers...
Journées d'épreuve ? ainsi que les semaines qui ont précédé ? Oui assurément, ce fut ardu et intense de retenir toute cette masse de connaissances et il a fallu sacrifier pas mal de loisirs puisque le temps de révision occupait forcément surtout les temps de loisir...
Grande joie d'avoir fini aujourd'hui et de commencer à envisager de mettre ce bon travail au service d'un grand nombre...
Bon courage aux amateurs !!! – Evelyne D.